Accueil blogue/Confiance et Sécurité/Choisir un entrepreneur pour votre rénovation résidentielle

Choisir un entrepreneur pour votre rénovation résidentielle

Guides
21 avr. 2022
10 min de lecture

Rénovations résidentielles simplifiées

Trouver un entrepreneur

Comment dénicher un entrepreneur en qui vous pouvez avoir confiance? Les entrepreneurs compétents étant une denrée rare au Canada à l’heure actuelle, il peut être tentant d’embaucher le premier candidat disponible. Or, prendre le temps de comparer les devis et de vérifier les compétences de plusieurs entrepreneurs vaut largement les efforts supplémentaires. Pour assurer le succès de votre rénovation résidentielle et éviter les mauvaises surprises, posez les bonnes questions avant de vous engager, protégez vos intérêts financiers et lisez votre contrat attentivement. 

Tous les entrepreneurs du réseau Smart Reno répondent à cinq critères essentiels assurant leur fiabilité : ils doivent posséder toutes les licences et les assurances nécessaires, passer une vérification des antécédents, faire l’objet d’évaluations positives de la part de clients passés, et présenter un portfolio témoignant de leur expérience pertinente. En tant que propriétaire, vous demeurez toutefois responsable de votre propre contrat. Pour assurer la sécurité de votre rénovation et vos intérêts financiers, assurez-vous de faire certaines vérifications d’usage en amont.

Questions à poser à votre entrepreneur avant d’entamer les travaux

Pour mettre toutes les chances de succès de votre côté, interrogez les candidats potentiels sur leurs pratiques commerciales, leurs licences et leurs assurances, et leur historique professionnel avant de vous engager en signant un contrat. Les questions ci-dessous pourront orienter votre discussion.

Puis-je voir une copie de votre licence?

Posez cette question même si une licence n’est pas requise en vertu de la loi de votre province ou de votre territoire. Un entrepreneur qui détient une licence de pratique professionnelle est assujetti à certaines normes de sécurité et de compétence établies par un organisme de réglementation compétent. Bien que tous les entrepreneurs du réseau Smart Reno possèdent les licences requises et ont été vérifiés par notre équipe, exiger de voir cette documentation demeure toujours une bonne pratique.

Quel serait un échéancier réaliste pour mon projet?

Avant de signer un contrat, demandez à l’entrepreneur de vous présenter par écrit un échéancier précis pour la réalisation des travaux. S’il ne peut vous fournir une date d’achèvement officielle en raison des nombreuses perturbations causées par la pandémie de COVID-19, assurez-vous que le calendrier de paiement soit associé à des jalons précis d’achèvement des travaux plutôt qu’à des dates fixes. De même, ne payez jamais pour des travaux non achevés.

Puis-je voir votre assurance responsabilité civile?

Votre entrepreneur devrait détenir des assurances couvrant à la fois les dommages à votre propriété et l’indemnisation pour les accidents de travail dont les travailleurs pourraient être victimes. Demandez de voir l’assurance des chantiers de votre entrepreneur, de même qu’une lettre d’acquittement de la commission provinciale d’indemnisation des accidents du travail. S’il ne détient pas ces deux polices d’assurance, vous pourriez être responsable des travailleurs blessés ou des biens endommagés dans le cadre de votre rénovation résidentielle.

Qui sera responsable de l’obtention des permis requis?

Si un permis de construction est requis pour les travaux, demandez à l’entrepreneur qui sera responsable d’en faire la demande auprès des autorités compétentes. Si l’entrepreneur prétend qu’un permis n’est pas nécessaire, faites vos devoirs et renseignez-vous auprès de l’autorité locale chargée de délivrer les permis afin d’éviter les mauvaises surprises.

Quel sera le calendrier de paiement?

Comme mentionné plus haut, il est fortement recommandé d’associer le calendrier de paiement à l’achèvement d’étapes précises du projet plutôt que de prévoir des versements à dates fixes.

Quelles mesures prendrez-vous pour protéger ma propriété?

Un entrepreneur fiable et qualifié aura un plan pour prévenir les dommages à votre propriété pendant les travaux. Avant que les travaux ne commencent, vous pouvez également communiquer avec votre assureur pour vous renseigner sur ce qui est couvert par votre police d’assurance résidentielle existante.

Garantissez-vous les travaux réalisés ou les matériaux utilisés? Le cas échéant, quelle est la durée de cette garantie?

Certains entrepreneurs incluent une garantie à leurs contrats. Celle-ci peut couvrir la valeur de remplacement complète des travaux pour une durée déterminée après leur achèvement. Demandez à l’entrepreneur de préciser quel montant vous sera remboursé en cas de problème lors de la période de la garantie, et si les coûts de la main-d’œuvre et des matériaux sont couverts.

Puis-je voir des projets similaires que vous avez réalisés?

Un bon entrepreneur devrait posséder un portfolio étoffé démontrant ses qualifications. Demandez de voir des images de projets précédemment réalisés qui s’apparentent au vôtre en matière de nature, de prix et d’ampleur et, idéalement, des commentaires positifs de la part de clients satisfaits. Vous pouvez consulter les évaluations des entrepreneurs du réseau Smart Reno sur votre tableau de bord.

Considérations financières en vue de votre rénovation résidentielle

L’élaboration de votre budget n’est pas la seule considération financière à prendre en compte lors de l’embauche d’un entrepreneur. Évitez les coûts cachés et l’exploitation financière en comparant les devis, en versant un dépôt raisonnable et en évitant les frais supplémentaires exigés par les fournisseurs.

Versez des acomptes raisonnables

Le versement d’acomptes est une pratique courante dans le monde de la rénovation. Ce paiement partiel confirme votre engagement à procéder aux travaux, et permet à votre entrepreneur de retenir les services de sous-traitants et d’acheter certains matériaux à l’avance.

 Si votre entrepreneur exige un acompte de plus de 15 pour cent de la valeur totale des travaux, il est important de comprendre pourquoi, et de décider si vous êtes à l’aise ou non avec le risque financier auquel vous vous exposez. La province de l’Ontario recommande de limiter le montant de l’acompte à 10 pour cent de la valeur totale du projet.

 En effet, puisque les acomptes sont généralement non remboursables conformément aux modalités des contrats de rénovation standards, débourser plus que 10 ou 15 pour cent du coût total des travaux accroît votre risque financier personnel. Mieux vaut donc limiter le pourcentage de l’acompte au strict minimum.

Choisissez le meilleur devis

En obtenant au moins trois devis, vous pourrez comparer les prix demandés par différents entrepreneurs et choisir l’offre la mieux adaptée à votre situation et à vos besoins. Notez toutefois que le devis le plus bas n’est pas nécessairement la meilleure option. Si deux entrepreneurs demandent un prix relativement similaire, et qu’un troisième professionnel propose un prix considérablement moins élevé, cette différence devrait tirer la sonnette d’alarme. Assurez-vous que les devis couvrent les mêmes éléments, et discutez d’avance de la façon dont seront gérés les changements potentiels au devis. Un devis moins élevé pourrait ne pas inclure toutes les facettes des travaux, ce qui pourrait faire grimper les coûts en cours de projet.

Évitez les frais cachés pour les matériaux de construction

Les experts s’attendent à ce que la hausse du prix du bois d’œuvre entamée au printemps 2021 se poursuive pour un moment encore. Maintenant plus que jamais, vous ne voulez pas débourser davantage que prévu pour vos matériaux de construction. Deux stratégies s’offrent à vous pour éviter de fâcheux imprévus:

  •   Optez pour un contrat à prix fixe. Également connue sous le nom de contrat à forfait, cette entente présente le prix total des travaux, ce qui comprend tous les matériaux. Ce type de contrat représente une option judicieuse pour les projets de rénovation de petite ampleur.
  •   Faites valoir vos droits en vertu de la Loi sur la protection du consommateur. Les propriétaires de l’Ontario sont protégés par la Loi sur la protection du consommateur, qui stipule que si une estimation des coûts est incluse au contrat, le prix final des biens et des services ne peut dépasser ce montant de plus de 10 pour cent, à moins que vous ayez consenti à débourser un montant révisé.

Lire et comprendre votre contrat

Adoptez une approche en deux étapes pour bien évaluer votre contrat. Commencez par le parcourir sommairement à la recherche de signaux d’alarme évidents. Notez les imprécisions, les incohérences et toute modalité contraire aux clauses standards.

Une fois ces éléments majeurs pris en compte, inversez les rôles. Déterminez les modalités qui sont les plus importantes pour vous, et assurez-vous qu’elles figurent au contrat. Si elles n’y sont pas mentionnées, militez pour leur inclusion.

Vous ne savez pas par où commencer? Vous trouverez ci-dessous les « signaux d’alarme » les plus communs et des exemples de modalités utiles à inclure au contrat.

Principaux signaux d’alarme à considérer

Conditions de résiliation et de renouvellement floues : Une incertitude quant aux conditions de résiliation ou de renouvellement de votre contrat ouvre la porte à un projet de durée indéterminée. Votre contrat devrait préciser les conditions d’annulation de votre rénovation, notamment les parties que vous devez aviser et les délais à respecter pour soumettre un avis de résiliation.

Espaces vides : Des espaces vides sont souvent présents dans les contrats générés automatiquement. Considérez supprimer ou remplir ces champs avant de signer le contrat. Autrement, des changements pourraient être apportés au document à votre insu.

Dispositions vagues en matière de confidentialité : L’incertitude n’est jamais bon signe. Votre contrat devrait stipuler de manière explicite que l’entrepreneur ne peut divulguer vos renseignements personnels ou privés sans votre autorisation expresse.

Descriptions vagues du projet : Assurez-vous que votre entrepreneur est responsable de chacune des étapes précises de votre rénovation résidentielle. Les différents jalons à atteindre devraient être décrits en détail dans votre contrat.

Le gouvernement de l’Ontario recommande d’éviter le paiement de rénovations résidentielles en argent. Si votre entrepreneur exige d’être payé en espèces, demandez-lui de présenter la raison derrière cette exigence dans votre contrat, et de vous fournir un reçu.

Contrat de rénovation résidentielle : liste de vérification

Voici sept éléments à considérer en amont de la signature d’un contrat de rénovation résidentielle :

  1.   Planifiez la gestion des différends. Prévoyez comment vous gérerez tout conflit avec votre entrepreneur. En cas de différend ne pouvant être résolu par la discussion, faire appel à un médiateur tiers pourra vous aider à atteindre une résolution juste sans passer devant les tribunaux.
  1.   Pensez aux manquements contractuels. Précisez ce qui arrivera s’il l’une des parties manque à ses obligations contractuelles. Évitez les ruptures accidentelles de contrat en vous assurant de bien comprendre vos responsabilités et celles de votre entrepreneur. 
  1.   Demandez une preuve d’assurance. Si votre entrepreneur ne dispose pas des assurances nécessaires, vous pourriez être responsable des dommages à votre propriété et des blessures subies par les travailleurs. Demandez qu’une preuve d’assurance soit comprise au contrat même si l’entrepreneur vous a déjà présenté ses documents.
  1.   Établissez un calendrier de paiement clair. Pour éviter les mauvaises surprises, précisez un calendrier de paiement clair, associé à des jalons précis d’achèvement des travaux plutôt qu’à des dates fixes.
  1.   Révisez votre contrat. Relisez le contrat à plusieurs reprises, et demandez à un proche de le consulter pour voir s’il n’y trouve pas une faille qui vous aurait échappé.
  1.   Conservez plusieurs copies du contrat. Conservez toutes les versions existantes du contrat. À mesure que les travaux progressent, les deux parties pourraient s’entendre mutuellement sur des modifications à apporter au contrat. Conservez le document original et toute modification subséquente afin d’établir un échéancier des modifications, au besoin.
  1.   Assurez-vous que les sous-traitants sont payés. En Ontario, si un entrepreneur ne paye pas ses sous-traitants, ceux-ci sont légalement autorisés à enregistrer un privilège sur la propriété 90 jours après la date d’achèvement des travaux.

Trouver le meilleur entrepreneur pour votre projet

Une rénovation résidentielle est un travail d’équipe : vous fournissez la vision, et votre entrepreneur fournit les compétences, les connaissances et l’expertise pour faire de vos rêves une réalité.

Commencez par obtenir plusieurs devis d’entrepreneurs locaux. En nous transmettant les détails de votre projet sur l’outil de planification de rénovation de Smart Reno, vous recevrez jusqu’à cinq estimations gratuites fournies par des entrepreneurs de confiance. Réduisez cette liste en demandant aux entrepreneurs de vous présenter des projets similaires déjà réalisés. Si vous êtes satisfait de ce que vous voyez et des témoignages de clients passés, posez-leur les questions présentées plus haut. 

Votre maison est sans doute votre actif le plus précieux, et vous avez pris la décision d’y investir encore davantage en procédant à une rénovation résidentielle. Pour protéger votre investissement, assurez-vous de choisir votre entrepreneur soigneusement et de lire votre contrat attentivement.

Communiquez les détails de votre projet à Smart Reno et trouvez un entrepreneur digne de confiance.

Calculez le coût de votre projet de rénovation résidentielle grâce à notre estimateur de coûts

Obtenez une soumission
Un mot de nos avocats
Go to Top